« The owls are not what they seem », exposition autour la série de David Lynch, Twin Peaks

« Twin Peaks restera comme une série qui aura marqué l’imaginaire collectif d’une génération en bouleversant les codes du genre. La sortie de la saison 3 réalisée intégralement par le démiurge Lynch, qui sortira fin mai 2017, 25 ans plus tard, convertira ceux qui auront été privés de sa vision décentrée du réel. Mister Ride, avec son exposition inédite « The owls are not what they seem », vous propose une immersion charnelle dans la Red Room, interzone de l’enfer, du paradis et du purgatoire, lieu privé de temps fusionnant le réel à l’invisible. Ses portraits enferment les personnages de Twin Peaks dans leurs propres ambivalences et étrangetés, l’artiste transcendant la réalité même de la série. Leurs regards vous enfermeront dans leurs murmures, transfigurant la magie noire de l’art lynchien. S’immerger dans ces univers fondus, Mister Ride et David Lynch travaillant sur la matière d’une vision qui confronte l’homme à ses perceptions, c’est accepter de se soustraire à l’ordre du monde. Le travail sur l’écorce de Mister Ride rend le relief d’une contrée montagneuse en écrin de l’occulte, dont le portrait de Laura Palmer, cette morte si vivante à nos yeux, reste celle qui relie les deux mondes en surimpression. Cette exposition superposera les visages d’une oeuvre parallèle et énigmatique, permettant à Mister Ride d’avoir une pleine liberté artistique. »

Niko

Cette exposition se compose d’une installation recréant la Black Lodge (red room) de Twin Peaks, de portraits en mousse et écorces de bouleau des protagonistes de la série, d’une ambiance sonore reprenant le thème de la série.

Catégorie
2017